CNCCCSOEC
Actualités PHARE  /  IASB  /  Complément d'informations à IFRIC 14 "IAS 19 - Limitation..."


Complément d'informations à IFRIC 14 "IAS 19 - Limitation..."


Le 5 juillet 2007, l' International Financial Reporting Interpretations Committee (IFRIC) a publié l'interprétation IFRIC 14 "IAS 19 - Limitation de l'actif au titre de prestations définies, obligations de financement minimum et leur interaction" .

Depuis cette date, l'IFRIC a constaté que plusieurs articles de presse et commentaires fournissaient une appréciation inexacte des effets d'IFRIC 14. Le présent document a pour but de traiter les principales questions qui ont été soulevées.

IFRIC 14 s'applique-t-elle, et de quelle manière, à une entité particulière ? La réponse à ces questions dépend de la formulation contenue dans le régime de retraite ainsi que des dispositions réglementaires du lieu de juridiction et doit être déterminée par référence à IFRIC 14 elle-même.

IFRIC 14 ne modifie pas les règles de financement

Cette interprétation clarifie comment les entités doivent comptabiliser les effets de toute règle de financement, qu'elle soit d'origine légale ou contractuelle. IFRIC 14 ne modifie pas ces règles dans la mesure où elles sont édictées par des régulateurs et des régimes de retraite gérés par des assureurs ; c'est à la direction de décider comment elle doit respecter ces règles.

IFRIC 14 ne modifie pas la capacité d'une entité à obtenir un remboursement

Cette interprétation fournit une guidance sur la façon dont il convient de comptabiliser toute restriction qui pourrait exister. Elle ne modifie pas la capacité d'une entité à obtenir un remboursement. La possibilité pour un employeur, d'obtenir un remboursement est déterminée par les dispositions légales de la juridiction concernée et par le système de règles.

Un passif complémentaire n'est comptabilisé que si deux conditions existent à la même date

Un passif complémentaire n'est comptabilisé que si les deux conditions suivantes existent :

  • l'entité a une obligation légale ou contractuelle de payer un montant complémentaire au régime ;
    et
  • la capacité de l'entité à recouvrer ces montants dans le futur par remboursement ou autrement est limitée.

Dans cette situation, la comptabilisation d'un passif complémentaire reflète la réalité économique.

IFRIC 14 précise quand un excédent dans un régime de retraite doit être comptabilisé

Cette interprétation fournit une explication plus claire de la disponibilité d'un excédent que la norme d'origine : IAS 19 "Avantages du personnel" . En vertu d'IAS 19, certains ont argumenté qu'un excédent n'est pas disponible pour celui qui a mis en place un régime d'avantages sociaux, à moins qu'il soit immédiatement disponible à la date de clôture. IFRIC 14 précise que l'employeur n'a besoin que du droit inconditionnel d'utiliser l'excédent à une date précise au cours de la durée de vie du régime ou lors de sa liquidation, pour qu'un excédent puisse être comptabilisé.

Pour se connecter au site Internet de l'IASB.

Actualités

Zoom sur l'actu des IFRS
Haut de page
Imprimer
La Lettre trimestrielle

Cliquez ici si vous n'avez pas Adobe Reader.

L'Academie

Dipac